Convoi d'ananas ,

Publié le par M. AFRYC

Deux minibus et trois 504 Peugeot bâchées se suivaient, pleins jusqu’à la gueule d’ananas sagement rangés. Une Peugeot tout à coup s’écarte et se range sur le bas côté, les autres l’imitent. 
« Damned ! » dit le chauffeur en descendant, grattant son crâne rasé par-dessous sa casquette de base-ball jaune retournée !
 C’est la crevaison !
 Alors, il faut décharger, la moitié devrait suffire, un gros mètre cube tout de même ; c’est que la roue de secours est dessous et aussi que le cric manquerait de force !
 Bien sûr, je brode, nous n’avons fait que passer le long des véhicules qui embaumaient, de la roue déchirée, de la pyramide verte et jaune des fruits mûrs !

Mais c’est vrai que cela sentait bon, une distraction bienvenue dans le paysage olfactif des gaz d’échappement, même l’air en paraissait moins bleu et les cris des autos semblaient plus musicaux (pas chant d’oiseaux tout de même !).




Publié dans carte postale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article